Des messages inquiétants…

Arom’Team a reçu des messages étranges cet été. Des messages de gens qui n’ont pas idée de ceux qui sont derrière cette enseigne et se trompent sur leurs motivations en employant des mots comme opportunisme ou profit.
Il est sûrement temps de faire une mise au point et de dévoiler enfin qui se cache derrière Arom’Team, même si cela peut paraître présomptueux. Il est toujours néfaste de laisser courir des rumeurs absurdes et de se sentir frustré de ne pas y répondre.

Bonjour, je m’appelle Jacqueline, je suis gérante d’Arom’Team. Mon parcours dans la vape est atypique. Il commence par mon inscription sur le forum-ecigarette en février 2011. En fait, je venais de recevoir un mail commercial me proposant de tester l’ecigarette pour arrêter de fumer.
Arrêter de fumer, un projet en cours de gestation mais alors urgent car des décennies de tabagisme commençaient à faire leur œuvre sur l’organisme. Des mois et des semaines que je cherchais à stopper cette addiction la sentant bien destructrice. Alors, test des patchs, de Nicorette, même du Champix… rien à faire. Et puis, cette pub dans ma boîte mail, une pub pour un modèle obsolète bien sûr mais qui m’a poussée à m’informer davantage. Et cette recherche d’informations me conduisit sur le forum-ecigarette.

Je n’avais plus rien à perdre que d’essayer l’ecig. J’ai lu les témoignages du forum sans m’inscrire. J’ai suivi les recommandations des utilisateurs puis ai passé commande de mon tout premier kit. Pas de quoi fouetter un chat en comparaison de ce qui est proposé aujourd’hui à un débutant, je me suis trouvée avec deux modèles 510 et deux liquides en 16mg– goût tabac bien sûr. Ce n’était pas la panacée, ça ne marchait pas trop bien mais en bidouillant un peu, ça marchait mieux (lol), fallait juste s’accrocher et y croire.
Forte de ce super matériel de la mort qui tue, j’ai quand même réussi à diminuer très sensiblement ma consommation de clopes en deux jours ! Et au troisième, je décidai de sauter le pas et de tenter ma première journée sans tabac.

Ce fut le départ de mon sevrage tabagique. Et croyez-moi, il fut douloureux – certains en souffrent, d’autres pas, j’étais dans le mauvais groupe. Là, je me suis inscrite sur le forum-ecigarette ! J’avais besoin de m’exprimer, de partager et je savais trouver des gens compréhensifs puisque vivant la même expérience. Le forum a accompli son rôle de tabacologue permettant de trouver un appui dans les moments de faiblesse tout en liant des amitiés virtuelles.
Combien de fois ai-je remercié Brice ? Je ne sais pas, je le fais encore aujourd’hui.

J’ai certes souffert mais pour ne pas craquer, j’ai canalisé mon énergie sur l’ecigarette. Non pas seulement en l’utilisant, en la bidouillant ou en testant des liquides mais en parcourant le net pour regrouper les informations disponibles à son sujet. J’ai lu et suivi une myriade de sites informatifs, scientifiques, médicaux. A l’ère où les médias traitaient de l’ecigarette comme d’un gadget ridicule, il fallait la connaître pour pouvoir en parler, la promouvoir et dire aux fumeurs désespérés des échecs successifs de leur sevrage qu’il existait peut-être un moyen pour eux de s’en sortir.
Et de fil en aiguille, j’ai reporté toutes ces infos sur le forum-ecigarette. Pour ceux qui se souviennent de cette période, les posts d’Amanda sont toujours disponibles sur le fofo. Des études sur le propylène glycol, la nicotine, la vapeur aux traductions du blog de Michael Siegel, tout y est encore.

Très vite, j’ai été contactée par le staff du forum pour savoir si je souhaitais intégrer l’équipe. Mon cœur me disait qu’il fallait promouvoir l’ecigarette pour préserver la santé des fumeurs. J’ai donc intégré l’équipe mais pour avoir un moyen de communiquer sur cette nouvelle alternative, en faire sa promotion dans l’ombre, la faire connaître au plus grand nombre, la sortir de la confidentialité pour qu’elle rencontre tous les fumeurs en quête d’une solution au tabagisme.

Je me suis investie dans le forum de Brice avec passion, j’ai lutté contre de nombreux détracteurs, me suis fait de nombreux ennemis (qui me harcèlent encore aujourd’hui), ai poursuivi la promotion sans relâche, créé un blog regroupant toutes les infos disponibles de l’époque et lorsque Brice décida de s’investir dans l’Aiduce en 2013, ne pas le suivre lorsqu’il me le proposa aurait été une insulte à mes propres convictions.

Ainsi donc, je me suis retrouvée dans le Conseil d’Administration de l’Aiduce en 2013-2014. Conseil d’Administration que je dus quitter (à regret) à la création d’Arom’Team pour éviter tout conflit d’intérêts.
Il va de soi que mon cœur est fidèle à l’Aiduce pour avoir connu ses premières heures, ses doutes comme ses petites victoires et que la défense de la vape sera toujours une priorité à mes yeux.
Si je parviens à convaincre de l’efficacité de l’ecigarette dans la lutte contre le tabac, j’en suis ravie. Et si mon parcours dans la vape a pu inciter certains utilisateurs à tenter l’expérience, alors je considère avoir réussi.

Pour revenir à l’introduction de ce texte, le profit, l’amateurisme ou l’opportunisme sont des termes inappropriés. Je suis toujours dans une démarche d’aide, y compris dans mon activité commerciale, espérant que les gens touchent du doigt le fait que l’on peut se délivrer du tabac en passant par l’ecigarette ou que même éviter quelques cigarettes par l’usage de l’ecig est déjà bénéfique.
Mes convictions sont inchangées et j’appelle toujours les utilisateurs à rejoindre l’Aiduce pour se battre contre les institutions qui tentent désespérément de détruire une alternative bien plus saine au tabac en prétendant lutter pour la santé et le bien de tous. Le chemin sera long et il est évident que nous devrons nous battre encore longtemps.
Je suis là depuis 2011 et n’ai pas l’intention de baisser les bras, ni aujourd’hui, ni demain.

Merci d’avoir pris quelques minutes pour me lire et peut-être me connaître un peu mieux. Pardon pour ce texte un peu long qui traduit seulement mon besoin de rétablir certains faits quand de basses critiques ébranlent le moral.
Rejoignez l’Aiduce, rejoignez-nous dans ce combat car l’ecigarette, VOTRE vaporisateur personnel, a besoin de tous pour survivre !

Jacqueline (aka Amanda)
Arom’Team

Hommage à ma première ecig… voyez votre chance !
Hommage à ma première ecig...

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :