Qui m’empêchera de vapoter ?

Ce monde est de plus en plus étouffant.

Drapé dans son pseudo hygiénisme, il rogne les libertés et atteint à l’intégrité de l’être humain.

Tout est faussé par les intérêts, les profits, la soif de pouvoir.

Alors, seule face à cette page blanche, je m’énerve, je m’angoisse, je pousse un cri : qui m’empêchera de vapoter ?

Nous en sommes là en 2019. La diabolisation permanente.

Désormais, la cigarette électronique qui depuis longtemps maintenant ne devrait être qu’une alternative plus saine au tabac dans l’esprit de tout le monde, glisse lentement vers « l’objet du mépris » en dépit de millions d’utilisateurs bien convaincus de son utilité par leur seule expérience.

Et les campagnes de dénigrement s’enchaînent inlassablement.

L’OMS laisse passer tranquillement les messages orientés des anti-vapes au plus grand plaisir des associations de lutte contre le tabac subventionnées qui ne font qu’aider les politiques à brider encore et encore un dispositif électronique si éloigné de la fumée du tabac.

Les journalistes – si tant est que l’on puisse encore les nommer ainsi – se délectent des faits divers démontrant sans conteste les méfaits de l’ecigarette sur la santé.

Ici, une batterie qui explose parce qu’un « explorateur » tente des essais de piles sur un mod, là, un vapoteur qui s’intoxique en inhalant de l’huile de moteur (!), tout est bon pour dénigrer.

Dernière tendance, des utilisateurs de cigarette électronique présentant des troubles respiratoires après avoir remplacer un simple e liquide par une huile de cannabis frelatée, paraît même que l’un d’eux aurait succombé.

Haro sur l’ecigarette ! Il faut l’interdire !

Mais alors pourquoi ne pas interdire les produits ménagers qui intoxiquent des milliers d’enfants chaque année ?

Pourquoi ne pas dénoncer le danger des téléphones portables qui s’emballent et s’enflamment soudainement ?

Pourquoi ne pas retirer de la vente les sodas qui font tant de dégâts sur la santé ?

Pourquoi ne pas purger l’alimentation de tous ses produits chimiques qui génèrent des maladies ?

Et pourquoi tôlérer encore toute cette pollution ambiante qui détruit les organismes ?

Pourquoi ne pas interdire la voiture qui provoque des accidents ? Et même l’alcool que consomme parfois le conducteur avant de faucher des vies !

Pourquoi ne pas règlementer la consommation journalière d’eau, parce que la potomanie, ça tue !

Pourquoi ne pas retirer de la vente des médicaments non testés qui finissent par déclencher des maladies au lieu de les soigner ?

La liste pourrait être encore longue mais elle se finira toujours pour moi par cette interrogation :

« Pourquoi ne pas interdire le tabac mais au contraire l’accabler encore et encore de taxes pour mieux profiter de milliers de morts annuels ? »

Oui, nous en sommes là. A nous excuser de vapoter depuis des années.

Ah pardon, mon buraliste me voit bien moins depuis des lustres.
Il fait un peu la gueule, je ne suis plus de ses clients rentables qui souvent disparaissent prématurément…

Oui excusez-moi d’oser encore user de ma liberté et choisir ce qui me convient ou pas.

Pardon d’avoir délaissé la cigarette au profit d’un e liquide, je ne pensais pas à mal lorsque j’ai changé mes habitudes et décidé de fuir la fumée.

Je ne pensais pas vous offenser en me disant qu’il était temps de trouver un moyen de préserver ma santé en renonçant au tabac.

Et à vrai dire, du souvenir désormais lointain qu’il me reste de mes débuts dans la vape, j’étais fébrile et hésitante. Je ne savais pas du tout si ce nouveau dispositif, ce nouveau gadget électronique n’était effectivement pas nocif.
Il n’y avait pas autant de recul qu’aujourd’hui il y a quasiment 10 ans…

Mais, libre de choisir mon devenir, j’ai opté pour la cigarette électronique et à mon corps défendant, je suis désolée, je ne regrette rien.

Non, je n’ai pas toussé ou étouffé en inhalant de la vapeur. Pas de crise cardiaque, pas d’AVC.

Non, je n’ai pas trouvé de monoxyde de carbone et des goudrons dans mon atomiseur juste parce qu’il n’y a pas de fumée.

Non, je n’ai pas connu une nouvelle dépendance à la nicotine, au contraire, mon corps a fini par l’expulser.

Non, aucune batterie n’a explosé juste parce que j’ai été sage et n’ai pas tenté d’expériences périlleuses. Me suis juste contentée de suivre un mode d’emploi, je ne suis pas fantasque !

Non, je n’ai souffert d’aucune intoxication en utilisant des e liquides seulement composés de propylène glycol, glycérine et arôme.

Non, je n’ai pas tenté de vapoter des produits toxiques pour le fun, paraît que c’est risqué.

Désolée…

Depuis le début de cette aventure dans la vape, j’ai eu la chance de ne connaître que des effets bénéfiques sur ma santé. Les effets délétères du tabac ont disparu de ma vie.

Encore une fois, désolée.

Et aujourd’hui, quand on me dit qu’il n’y a pas assez de recul sur la cigarette électronique, je souris gentiment. Oui, je suis un peu idiote.

Je ne comprends pas toujours comment on peut encore oser affirmer qu’il faut des études sur l’ecigarette quand il en existe des centaines et des centaines disponibles en deux clics sur un célèbre moteur de recherche quand on n’a pas les doigts engourdis.

Alors, je souris comme une bécasse qui ne comprend que trop bien à quel point on peut mentir pour préserver des intérêts…

Mentir… ce n’est pas la nicotine qui fait mentir. Pas le propylène glycol. Pas la glycérine végétale. Pas même un arôme de framboise ou de chocolat.
Qu’est-ce qui fait mentir le monde ?

Parce qu’au final, quand on y réfléchit, il y a dans ce monde des millions de vapoteurs en 2019.

La cigarette électronique n’a plus rien de confidentiel et on ne peut plus dire encore qu’on ne sait rien sur elle… sans mentir.

Il y a des millions de vapoteurs qui savent en 2019.

Des millions de gens qui ont fait le même choix que moi et qui savent qu’ils ne retourneront jamais au tabac.

Et avec leur expérience, leur ressenti et leurs conclusions, ils en sont au même point que moi quand ils s’aperçoivent que tout est fait pour détruire constamment ce dispositif électronique qui les a délivrés, que les mensonges sont facilement propagés pour atteindre le plus grand nombre et les décourager de tout essai pouvant s’avérer positif, que certains organismes s’appliquent à disséminer une drôle de doctrine pour garder leurs intérêts et que même la santé n’est plus une priorité face à des industries dominantes.

Ils ont tout comme moi cette petite phrase qui trotte dans leur tête, comme une contine qui les rassure.

La machine est lancée depuis des années, amis anti-vape. Il est temps de vous poser des questions.

Il y a désormais des millions de vapoteurs. Ils savent. Ils n’ont plus rien à apprendre.

Ils ne fument plus pour la plupart même si de nombreux menteurs affirment le contraire pour empêcher une nouvelle vague d’aventuriers de la vape.

Ils en ont eu marre de suffoquer, ont juste décidé de choisir une autre voie et sont désolés de ne pas le regretter.

Ils en parlent autour d’eux. Ils invitent parfois les autres à ce même changement.

Certains les écoutent, d’autres les condamnent.

Ils n’ont plus le complexe du nuage de vapeur et tous à l’unisson, ils n’ont que cette question à l’esprit:

« Qui m’empêchera de vapoter à présent ? »

14 commentaires sur “Qui m’empêchera de vapoter ?

Ajouter un commentaire

  1. Je ne compte plus l’attitude désastreuse de connaissances (ou pires) d’amis (et ce en 2019) qui me disent « han mais tu vapotes?!!!! , mais tu sais qu’il parait que c’est plus dangereux que la cigarette ?!!!! » et je vous avoue : je n’ai plus la force de me battre , car face à ce mille feuilles argumentatif savamment distillé par les différents lobby anti vape et autres merdias pro gouvernementaux ben j’me dis qu’au final on es tous la crasse ignorance d’un autre …. diviser pour mieux régner ? ça a beau être vieux comme Hérode, la recette finira par l’emporter.

    Aimé par 2 personnes

    1. Diviser pour mieux régner est bien la tactique adoptée mais renoncer à se battre est le résultat attendu.
      Ce n’est pas évident de contrer les mensonges auprès des proches et des amis mais le fait même de vapoter en dépit de leurs commentaires formatés est déjà une petite victoire. Certains voudraient que la vape disparaisse et ils ne lésinent pas sur les moyens pour y parvenir…
      Merci de votre commentaire.

      Aimé par 1 personne

  2. Bravo pour ce coup de gueule. Le monde tourne à l’envers gouverné par des multinationales immondes. Nous sommes des êtres humains qui n’ont finalement plus aucune liberté sauf celle de payer, de suivre les lois, de prendre des médicaments des vaccins pour être encore plus malade et enrichir certains. Même les huiles essentielles et les plantes deviennent dangereuses d’après les bien pensants. A quand un monde où la terre les animaux seraient respectés ? J’y crois pourtant mais le ferais je ?

    Aimé par 2 personnes

  3. C’est bien dit, bien écrit… Vous avez raison de pousser votre « coup de gueule ». Ne vous laissez pas faire ! Ça fait longtemps qu’il y a des détracteurs. Mais qu’importe ! Continuons à vapoter. Nous n’avons de compte à rendre à personne ! Nous sommes les seuls concernés. Continuez à défendre votre job que vous faites très bien…

    Aimé par 2 personnes

  4. Tout simplement magnifique est c’est tellement vrai je suis professionnel de la santé je sais de quoi je parle et je partage entièrement ce texte il reflète vraiment la réalité tout n’est que profits au mépris de l’existence même de l’individu ,nos droits sont bafoué le conditionnement de l’être humain devient une priorité absolue ………..où allons nous ?? malheureusement nous reculons

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci de votre commentaire.
      Je suis d’accord, nous reculons lamentablement. Nous avions durement acquis de nombreuses libertés qui nous échappent désormais. A quand une prise de conscience de l’humanité ?…

      Aimé par 1 personne

  5. Merci . Pour cette article si criant de vérité.
    En tant que vapoteur je connais bien la chose.
    La question que je me pose et la suivante :
    Que fait et à quoi sert l’AIDUCE dans tout ça !!

    J’aime

    1. Lutter contre une désinformation orchestrée à grande échelle avec les moyens limités d’une association est difficile, voire impossible. A l’heure actuelle, toutes les associations tentent de répliquer à cette vague de dénigrement mais les médias enchainent article sur article sans répit. Comment riposter ?
      Merci de votre commentaire

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :