C’est de l’eau, c’est du vent

Les organismes sanitaires veulent absolument contrôler la qualité de tout ce que nous touchons, consommons, respirons et s’appuient constamment sur ce fameux défi de santé publique pour orienter les choix et légiférer en faveur d’une population ignorante.

On prétend ainsi que nombre de choses sont nuisibles à la santé, y compris lorsque l’inverse est avéré. On inclut dans les produits menaçant sévèrement le bien-être et la longévité des ignares des substances comme le tabac ou l’alcool. On oublie parfois d’en mentionner d’autres, comme les médicaments ou les produits polluants…
Mais bon, nos chères institutions ont toujours le dernier mot parce qu’elles détiennent la science que le simple consommateur n’atteindra jamais.

Il en est ainsi pour de nombreuses interdictions ou restrictions qui vont parfois jusqu’à contraindre au silence lorsqu’il s’agit de sujets qui fâchent ou dénoncent quelques vérités. Cet article est fondé sur une interdiction de ce type. Interdiction d’évoquer un thème majeur de santé publique – comme la lutte contre le tabac, par exemple.

En permanence, on nous assène des informations et des mises en garde pour nous tenir à distance de dangers potentiels. On veut notre bien. On veut notre santé. On liste les produits jugés nocifs, on les pointe du doigt pour nous préserver du maaal.

Privée de liberté d’agir comme bon me semble cet été, il a bien fallu que j’occupe mon temps libre, détournée de ma passion et cause première.
Je me suis alors penchée sur le dossier – épineux aussi – de l’eau potable.
Oui, l’eau du robinet, celle qui nous maintient en vie, celle sans qui l’humanité n’existe plus.

Chère eau plate s’est révélée complexe mais surtout loin d’être très naturelle.

On trouve dans ce liquide limpide semblant si pur de l’ammonium, des nitrites, des chlorures, des nitrates, des sulfates, du calcium, du magnésium, du potassium, du sodium, du fluor, des bromures, du cyanure.

On y trouve également quelques métaux comme l’arsenic, le cadmium, l’antimoine, le silicium, le zinc, le bore, l’aluminium, le cuivre, la manganèse, le fer, le nickel, le plomb, le mercure, le sélénium.

On peut ajouter quelques matières organiques comme le 1,2 dichloréthane, le bromodichlorométhane, le dibromochlorométhane, le trichlorométhane, le trichloroéthylène, le chlorure de vinyle, le benzène.

Et ce ne serait pas fun si on n’y trouvait aucun pesticide ou herbicide mais non, on trouve du prosulfocarbe et du mésotrione.

Une bête recherche INRS nous apprend que :

– le 1,2 dichloréthane peut provoquer le cancer, est nocif en cas d’ingestion, peut irriter les voies respiratoires.

– les bromodichlorométhane, dibromochlorométhane, trichlorométhane se montrent pour leur part corrosifs, sensibilisants, mutagènes, cancérogènes, reprotoxiques.

– le trichloéthylène  peut provoquer le cancer, est susceptible d’induire des anomalies génétiques, peut provoquer somnolence et vertiges.

– le chlorure de vinyle est cancérogène.

– le benzène peut provoquer le cancer, induire des anomalies génétiques, avoir des effets graves sur les organes, peut être mortel par ingestion ou inhalation.

Le prosulfocarbe, lui, est un herbicide aussi utilisé dans l’agriculture, potentiellement mortel en cas d’ingestion ou d’inhalation. Le mésotrione est également un herbicide tout aussi réjouissant, ayant de plus un impact sur la reproduction.

Les organismes sanitaires s’assurent que l’eau ne nuit pas gravement à la santé…

Art. R. 3513-6.-I. -Le dossier de notification mentionné à l’article L. 3513-10 contient :

– Une liste de tous les ingrédients contenus dans le produit et des émissions résultant de l’utilisation de ce produit, par marque et par type, avec leurs quantités ;
– Les données toxicologiques relatives aux ingrédients et aux émissions du produit, y compris lorsqu’ils sont chauffés, en ce qui concerne en particulier leurs effets sur la santé des consommateurs lorsqu’ils sont inhalés et compte tenu, entre autres, de tout effet de dépendance engendré.
Décret n° 2016-1117 du 11 août 2016

goutte-d-eau-verre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Vapolitique

"Il n'y a qu'en criant juste qu'on peut faire taire ceux qui chantent faux"

Le Vaporisateur Personnel

Chers élus, les vapoteurs sont de votre côté, ils sont vos alliés dans cette guerre, nous menons le même combat, le combat contre le tabac, ne l’oubliez pas !

%d blogueurs aiment cette page :