L’hypocrisie tue la santé à petit feu !

Comment ne pas écrire pour confier ce sentiment tenaillant de frustration depuis le 20 mai 2016 ?
Comment ne pas faire part de cette colère, cette rage de voir gagner l’hypocrisie, d’assister impuissante au spectacle navrant des certitudes bidonnées faites lois pour mieux convaincre le peuple crédule d’une vérité détenue !

Depuis le 20 mai 2016, l’omerta s’est abattue sur le monde de l’ecigarette.
Une chape de plomb, peur inconsidérée de subir je ne sais quelle sanction pour avoir l’audace de faire la promotion de la cigarette électronique, moyen plus que viable de se sevrer aisément d’un tabac meurtrier que rien ne semble endiguer.
A commencer par le vapoteur lambda, qui en une seule soirée, une seule nuit, nuit au cours de laquelle l’Etat divulgue en catamini des décrets allant dans le sens du diktat de l’Europe, se sent soudain anéanti dans son bon droit de vapoter pour ne plus fumer et va se terrer tel un drogué de peur que le GIGN ne surgisse dans son apart au détours d’un nuage de vapeur un peu trop dense !

Le 20 mai 2016 a sonné le glas des beaux jours d’une alternative au tabac efficace par manipulation subliminale et, vous n’allez pas le croire, ça a marché !
Les réseaux sociaux ont été le révélateur de cet étrange mouvement de panique : « quoi ? Une amende de 100 000 euros si je parle de l’ecig ? » Tous aux abris !
Et même s’il paraissait que ces décrets – qui ne sont toujours pas en application à ce jour – ne concernaient que les professionnels du secteur, tant pis, à couvert !
Et les pages se sont fermées, et les images ont été supprimées et les gens se sont tus… et l’Etat a gagné en un coup, échec et mat !

C’était le 20 mai dernier, rien n’a encore changé dans le petit monde joyeux de l’ecig mais nombreux sont ceux qui ont toujours cette peur vissée au ventre, peur d’écrire que la cigarette électronique est susceptible de sauver des millions de vies de par le monde et qu’il y a là un scandale sanitaire à échelle mondiale, insoutenable, impardonnable !

Mais moi, dans mon petit coin, vapoteuse avant tout, je n’ai pas envie que ces gens qui nous gouvernent, que je ne connais pas, qui font leurs salades dans l’ombre en prétendant se soucier de leur pays, prennent possession de mon existence pour me dire ce que j’ai le droit de faire ou de ne pas faire. Car que je sache, je vis dans un pays où la liberté est une valeur prônée et nul ne peut me retirer le droit de gérer ma vie comme bon me semble.
Ici, on précise bien que nous sommes libres de fumer et boire dans ce pays. Nul ne viendra m’incriminer pour une conduite hautement dommageable si je décide demain de fumer 4 paquets de cigarettes par jour et de boire deux bouteilles de vodka chaque nuit !
Madame la ministre de la santé ne viendra pas me dire autre chose que « attention, ce n’est pas très bon pour la santé » sans jamais pouvoir m’arrêter !
Mais là, quand il s’agit de vapeur et de nicotine liquide, Madame la ministre vient me dire « non, non, tu n’as pas le droit, ce n’est pas bien, c’est très dangereux ! On va encadrer tout ça ! »
Aussi bien pourrait-elle ajouter « retourne fumer et boire, c’est plus sain » !

Et quand la vapoteuse outrée ne sait plus comment s’adresser à une ministre sourde qui ne veut surtout pas admettre que toutes les études scientifiques passées et présentes démontrent que l’ecigarette présente des risques ridicules en comparaison du tabac, voilà que la commerçante se retrouve paralysée par le mot « propagande » sournoisement glissé dans les décrets parus !

Propagande ! Que nous dit M. Larousse ?

« Action systématique exercée sur l’opinion pour lui faire accepter certaines idées ou doctrines, notamment dans le domaine politique ou social : la propagande électorale.

Ça, c’était pour la définition qui ne manque pas de piquant, seule l’expression reflète le sens recherché dans les textes légaux :

Faire de la propagande pour quelque chose, quelqu’un, vanter leurs mérites, chercher à développer leur notoriété.

Ainsi donc, les décrets publiés interdisent toute « propagande », mot volontairement mis en avant mais répondant en fait à des termes simples : interdiction de « toute publicité » pour un produit ne présentant aucun danger avéré, profitant à des fumeurs pour remédier à une addiction meurtrière, pour lequel il est désormais interdit d’affirmer qu’il est salvateur ! Et on appelle ça, la loi !

Le parallèle gentiment fabriqué au fil des mois avec le tabac est total.
Il n’y a qu’à compulser les décrets parus, on voit vite que les textes concernant le tabac et les produits du vapotage sont des copiés-collés en de nombreux points – à commencer par cette sidérante « propagande » et les interdictions appliquées aux lieux publics.
Et on se frotte les mains, voilà qui est fait le 20 mai 2016, l’ecigarette est devenue un produit hautement toxique, cancérigène et mortel comme le TABAC dans l’esprit des gens.
Merci beaucoup, Madame la ministre, on vous l’aurait soufflé qu’on y croirait !

Mais moi, petite vapoteuse, je me sens exemple vivant de la « contre-propagande » ! Vous savez cette « propagande visant à détruire les effets d’une autre propagande ».
Car au travers d’une directive européenne scandaleuse appliquée par les Etats membres, chaque pays a mené une campagne de propagande anti-ecigarette contrôlée et volontaire.
Manipulation des études scientifiques publiées, dissimulation des statistiques trop favorables, discours orientés, rapports bidonnés, conclusions partiales, disséminations de rumeurs, désinformation orchestrée… et le tabac en est sorti vainqueur : 78000 morts à zéro ! Cancers validés, approuvés, agréés !

Et le cirque médiatique assurant la propagande anti-ecig ne s’est jamais essoufflé, alimenté par des journalistes complices d’une grave entourloupe portant directement atteinte à la santé publique ! Complices de mensonges, de désinformation, de déformation, de manipulation pour que les gens se détournent d’un dispositif électronique susceptible de leur éviter les cancers validés, approuvés, agréés !

Aujourd’hui, la contre-propagande réside dans des faits avérés : qui se meurt lentement sur un lit d’hôpital pour avoir inhalé de la vapeur nicotinée ?
Seule la fumée a ce pouvoir, me souffle-ton dans l’oreillette !

Moi, commerçante, on m’oppose désormais le mot propagande et m’impose de me taire sur les vertus du produit que je propose. On m’interdit même d’utiliser le mot « tabac » pour que je ne puisse pas faire le moindre parallèle avec le poison que je combats. Si, en privé, j’ai le droit de dire « j’ai vaincu cette drogue pourrie grâce à de la vapeur aromatisée », je n’ai pas le droit d’inviter mon client à préserver sa santé en utilisant un succédané de cigarette qui lui fera oublier l’esclavagisme de la fumée, tout comme moi ! Non, je dois vendre un produit prohibé quand des losanges rouges portant la mention tabac jonchent nos rues tous les 100 mètres, assurant une propagande constante bien qu’interdite par la loi ! Et cette propagande-là est bien réelle quand on vend un produit aussi toxique qui fauche des vies par milliers !

Je suis la contre-propagande. Je ne fume plus. Je prône une vie plus saine. J’appelle à un changement d’habitude pour préserver la vie et par la même, préserver les familles. J’invite à la vapeur pour effacer définitivement la fumée, ses mauvaises particules, ses poisons lents. Je combats le tabac, j’incite à réfléchir. Je ne fais pas de publicité, j’agis pour la santé.

L’histoire est à réécrire, Messieurs les censeurs, Messieurs les législateurs.
Vous condamnez les sauveurs. Vous innocentez les criminels.

« La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme ; tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. » – Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen

Jacqueline – aka Amanda
Gérante de la boutique en ligne Arom’Team proposant des arômes, bases nicotinées et accessoires destinés à la cigarette électronique !!


Crédit photo : https://www.lesaviezvousvape.com/

Publicités

Un commentaire sur “L’hypocrisie tue la santé à petit feu !

Ajouter un commentaire

  1. C’est tellement bien écrit et vrai que je ne peux que partager et diffuser en masse. Merci pour ce bel article.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Vapolitique

"Il n'y a qu'en criant juste qu'on peut faire taire ceux qui chantent faux"

Le Vaporisateur Personnel

Chers élus, les vapoteurs sont de votre côté, ils sont vos alliés dans cette guerre, nous menons le même combat, le combat contre le tabac, ne l’oubliez pas !

%d blogueurs aiment cette page :