Les pantins de la science

Une nouvelle étude douteuse fait état d’une cigarette électronique inefficace en matière de sevrage tabagique. Mouais, ok…
Précisons d’abord que les vapoteurs ne revendiquent pas ce dispositif tel un moyen de sevrage. Ils souhaitent juste garder leur liberté de choix et la disponibilité d’un produit de consommation courante.
Mais au-delà de ce fait, quel est donc l’intérêt d’essayer obstinément de décourager les fumeurs à se détourner du tabac ? Est-ce le rôle des « pseudo » scientifiques de compulser de multiples études pour en arriver à une conclusion très arbitraire, présentée comme déterminante ?

Toutes les études du monde n’égaleront jamais la quantité astronomique de témoignages d’invétérés fumeurs ayant testé l’ecigarette sans conviction pour finalement délaisser totalement leur habituelle clope. Y aurait-il des millions de menteurs à la solde d’on ne sait quelle industrie ?

Messieurs les détracteurs, messieurs les scientifiques, faites donc le tour des forums, des réseaux sociaux, des blogs recensant des vécus et non des supputations. Vous vous apercevrez alors que la cigarette électronique, pardon le vaporisateur personnel, a pris le pas sur la cigarette et permis à des millions de personnes de vaper pour ne plus fumer. Ils en tirent une expérience unique, une victoire personnelle sur une addiction très destructrice qu’ils ne savaient comment surmonter. Ils sont délivrés sans douleur et fiers d’être désormais non-fumeurs pour la plupart. Et quand bien même fument-ils encore, n’est-ce pas déjà une belle avancée dans la réduction des méfaits dûs au tabac ?

Quel est donc votre esprit scientifique ? Vous compulsez des dossiers ? Vous établissez des statistiques ? Vous comptez les moutons ?!
Mais de quoi parlez-vous au fond ? De lutte contre le tabac ou de préservation d’intérêts ?
Car il semblerait que vous ne parveniez à distinguer les millions de visages cachés derrière vos chiffres. Tous ces gens qui n’y croyaient plus et se voyaient déjà mourir d’une maladie directement liée au tabagisme qui crient au monde le miracle de l’ecigarette. L’efficacité de ce dispositif se trouve là, sous vos yeux, mais le reconnaître saperait-il vos théories scientifiques ? Avez-vous conscience de l’enjeu de santé publique ? Vous, tout comme l’OMS et toutes les autorités sanitaires concernées ?

Que la Grande-Bretagne publie un rapport jugeant l’ecigarette 95% moins nocive que le tabac n’a rien de choquant. La même expérience de ses utilisateurs va dans le sens d’un regain de santé et non d’une dégradation. Un meilleur souffle, une meilleure endurance et bon nombre d’effets délétères du tabac disparus. D’autres études que vous aimez tant compulser recensent ces mêmes effets bénéfiques. Ce ne sont pas que des dires ou délires des « pro-ecigarettes », mais un fait.

Enfin, comprenez que l’industrie de l’ecigarette que vous accusez de tous les maux n’est qu’une « micro-entreprise » en regard de l’industrie du tabac. Vous souhaitez diaboliser son impact sur les études sans vous apercevoir que vous êtes vous-mêmes les pantins des empoisonneurs.
L’industrie du vaporisateur personnel existe car ses utilisateurs n’ont aucun doute sur les dégâts causés par la fumée et ont sciemment opté pour la vapeur. Ils sont les initiateurs de cette « industrie » par les bienfaits retirés et non l’empoisonnement entretenu.
Ils ne sont pas des chiffres, pas plus des courbes de statistiques mais des êtres de chair et de sang qui commençaient à étouffer après des décennies de goudrons**, de monoxyde de carbone* et de milliers de substances diverses et variées ajoutées au tabac*** pour accroître l’addiction et détruire plus vite.
Ils ont juste fait le choix de sauver leur peau et se posent beaucoup de questions sur votre volonté obstinée de discréditer des évidences pour porter atteinte à la santé publique !

* Le monoxyde de carbone contenu dans la fumée de cigarette est un gaz toxique directement responsable de la diminution des capacités physiques et sexuelles. Il passe très rapidement dans le sang et se fixe aux globules rouges en lieu et place de l’oxygène.
La réduction générale du niveau d’oxygène dans l’organisme entraîne une élévation du rythme cardiaque ainsi qu’une augmentation de la pression sanguine.
Conséquences  : fatigue chronique, diminution de la résistance à l’effort, maux de tête, augmentation du risque d’accident cardiovasculaire, impuissance, etc. 
** Cancérigènes et irritants, les goudrons contenus dans la fumée de cigarette agissent sur les voies respiratoires, passent dans le sang avant d’être éliminés par les reins et rejetés par la vessie.
*** La fumée de cigarette contient environ 7 000 composés chimiques dont au moins 50 sont identifiés comme cancérigènes

aiduce

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Vapolitique

"Il n'y a qu'en criant juste qu'on peut faire taire ceux qui chantent faux"

Le Vaporisateur Personnel

Chers élus, les vapoteurs sont de votre côté, ils sont vos alliés dans cette guerre, nous menons le même combat, le combat contre le tabac, ne l’oubliez pas !

%d blogueurs aiment cette page :