Je veux mourir de la vapeur

En cette fin d’année 2015, bon nombre réfléchissent déjà à passer le cap de la nouvelle année en adoptant des résolutions bien souvent illusoires.
La première du top ten est bien souvent « arrêter de fumer ».

En ce début 2016, l’opportunité est encore donnée aux fumeurs invétérés de tester une cigarette électronique efficace. La diversité des modèles sur le marché et des liquides disponibles permet à qui souhaite se délivrer du tabac de s’essayer à la vapeur pour tenter le sevrage.

Dans la plupart des cas motivés, le sevrage en question intervient très vite et au fur et à mesure des jours sans fumée, le tabac sort des habitudes. Et là commencent les problèmes des utilisateurs d’ecigarette.
On pourrait croire que le vapoteur est félicité par l’entourage. Non. On pourrait croire que le vapoteur est encouragé par ses proches. Non. On pourrait croire que le vapoteur se sent fier de ne plus fumer. Non.
Car la société dans laquelle nous vivons brime les réussites faciles !

L’Etat, les média, même certains scientifiques considèrent qu’inhaler de la vapeur est comparable au fait de fumer. Et peu importe si cette vapeur ne contient pas 7000 substances différentes et 50 cancérigènes comme la cigarette, porter un vaporisateur aux lèvres et aspirer ce qui ressemble à s’y méprendre à de la fumée pour recracher ses volutes, c’est fumer ! Le vapoteur n’a donc aucun mérite puisqu’il fume encore.

Dans une société hygiéniste qui demande des efforts et de la souffrance dans le traitement de toutes les addictions, stopper le tabac sans douleur est anormal.
Le vapoteur n’a pas le droit de déroger à cette règle. Et tout le monde doit le lui faire savoir.

Les média, l’Etat vont donc entreprendre une diabolisation permanente pour décourager tous ces « malades » qui veulent en finir avec la clope.
La nicotine ? Elle est potentiellement mortelle. Toi, vapoteur, tu oses la manipuler ? Pour qui te prends-tu ? Tu t’es emparé d’une substance interdite au commun des mortels, réservée aux seules industries du tabac et pharmaceutique.
Le propylène glycol ? Il est potentiellement dangereux. Toi, vapoteur, tu oses le manipuler ? Pour qui te prends-tu ? Tu t’es emparé d’un produit utilisé à toutes les sauces, de tes médicaments à ton jambon en passant par ton dentifrice. Tu ne savais même pas que tu l’ingérais à hautes doses depuis la nuit des temps !
Les arômes ? Ils sont potentiellement toxiques. Toi, petit vapoteur, tu oses les inhaler ? Pour qui te prends-tu ? Tu t’es emparé d’un produit alimentaire. Qui te dit que tous les cuisiniers du monde qui inhalent leur vapeur depuis des décennies ne mourront pas d’une maladie professionnelle ?

Bref, le vapoteur est coupable. Et il ose en plus transgresser une règle essentielle, il procède à son sevrage dans le plaisir. Quelle honte ! Demande-t-on à un individu en surcharge pondérale de perdre du poids en ingérant des barres chocolatées ?

Ainsi donc le vapoteur dérange tout le monde.
Son entourage confond vapeur et fumée sans comprendre le désastre de la combustion sur la santé. Abreuvé d’alertes alarmistes des médias, il en vient même à décourager l’utilisateur qui, de son côté, sentant son corps se délivrer des substances nocives, ne lâche plus son vaporisateur. Mais attention avec ta « vapeur », tu fais respirer n’importe quoi aux enfants ! Oui mais non, ce n’est pas de la fumée, cette vapeur n’a aucun effet sur l’entourage, riposte-t-il, dépité.
Mais le geste porte toujours à confusion : « tu n’arrêtes pas de fumer avec ton truc ! »
Pauvre vapoteur, de son côté, sait bien qu’il arrête de fumer quand il sent si bien parfois les effets désagréables du sevrage tabagique…

Et puis, l’Etat s’en mêle. Vapoter c’est fumer ! serine le ministère de la santé. De son côté, l’Europe appelle à de nombreuses restrictions sur la cigarette électronique, suivant avec application toutes les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé. On ne s’arrête pas de fumer en mimant l’acte de fumer ! C’est interdit !
Et si, toi vapoteur, tu te refuses à comprendre que c’est la « société » qui fait la Loi et non toi, petit citoyen, on va te montrer que ta vapeur est nocive. Nous, dirigeants du monde, on va t’inonder d’une pluie d’études scientifiques contradictoires et te démontrer par A plus B que non, tu n’es pas en train de te sevrer du tabac. Même mieux, tu utilises pire que le tabac et tu ferais mieux d’utiliser ce qu’on connait le mieux pour tuer les gens : le tabac !

Non seulement tu n’as pas le droit de te sevrer sans douleur et dans le plaisir mais en plus tu t’inventes une amélioration de la santé. La nicotine est un poison. Le propylène glycol va t’achever.
Et si tu oses riposter que les substituts nicotiniques pharmaceutiques contiennent les mêmes substances, on va te montrer que ta vapeur est cancérigène !

En février 2016, j’entrerai dans ma cinquième année sans tabac grâce à la cigarette électronique.
Tout comme le néo-vapoteur de cette nouvelle année, j’ai connu les mêmes écueils, un dénigrement constant. Je vape toujours, c’est mon plaisir.
Les études scientifiques ? Quand on les trie, on voit la supercherie. Les seules études probantes sont celles sur le tabac et il est indéniable qu’il tue. L’ecigarette, elle, n’a encore tué personne. Et si elle comporte des risques, nous les admettons de la même façon que nous fumions par plaisir sans nous soucier des conséquences.

En 2016, je n’ai pas envie que les autorités viennent m’expliquer que le choix que je fais de ne plus fumer de tabac est condamnable. Je préfèrerai qu’elles viennent m’encourager dans ma démarche puisqu’elles savent que le mal n’est pas du côté de la vapeur. Mais non. En 2016, les autorités veulent me priver de ma liberté en m’accablant de fausses rumeurs, de manipulations et d’interdictions. Je n’ai donc qu’une seule réponse pour tous ces gens qui font passer des intérêts économiques avant des impératifs de santé : je veux mourir de la vapeur.
Qui peut m’opposer ce droit, admis au tabac ?

XVM7f6b1fa4-fcb4-11e4-972a-08374a0cdd31

Publicités

6 commentaires sur “Je veux mourir de la vapeur

Ajouter un commentaire

  1. C’est tout à fait ça, bravo! Moi je vape depuis 7 mois et c’est parfait! Je vapote uniquement de la base avec 8 de nicotine. Avant je fumais 1paquet et demi de marocaine, aille! Maintenant, je vapote et c’est parfait!

  2. Superbe article, qui résume à lui seul tout ce que les vapoteurs ressentent en ce moment.
    Merci !

    Et moi aussi je veux mourir de la vapeur !

  3. Cet article devrait être envoyé aux hautes instances provinciales et fédérales … Ce serait important de se faire entendre une autre fois . Faut vraiment persister et insister pour que la loi 44 soit modifiée !

  4. moi aussi !! ca fait 2 ans que j’essaie de me faire couler avec la vapote mais ça marche pas ! je suis encore vivant et en bonne santé

  5. Quand on veut se cacher la tête dans le sable!!!
    C’est facile à comprendre, ceux qui sont contre, soit ils n’y connaissent absolument rien, soit ils ont de parts dans des cie de cigarettes!

    J’ai commencé à vapoter il y aura un an en février..J’étais une dure à cuire, j’aimais fumer. On ne m’a pas vendu la cig. électronique facilement. Après coup, si on est un tant soi peu intelligent, on se rend compte que c’est le meilleur des deux mondes.
    C’est la première fois de ma vie que je réussie à cesser de fumer, quoiqu’on en dise, vapoter, c pas fumer!
    J’étais presque amphysème, je n’avais plus de souffle! Là je pourrais faire du jogging sans perdre mon souffle!
    A mon avis, c’est la meilleure façon d’arrêter!
    Je suis passée de 18mg à 2,5….

    Par contre, il ne faut pas fumer en même temps. IL faut arrêter la cigarette et un mois plus tard en fumer une….impossible, trop méchant.
    Dans ma tête, c pas compliqué, j’ai choisi le meilleur des deux en ce qui concerne le goût et le plus essentiel ma santé!
    Voilà…

  6. Tout est dit ! Le combat pour la ecigarette est constant, ne rien lâcher, jamais, c’est une judicieuse invention pour permettre à tous les fumeurs d’arrêter de fumer. Moi, ça fait 2 ans sans tabac, c’est que du bonheur ! Je soutiendrai toujours la Vap libre ! Après un cancer du poumon… Chimio, ablation, rayons…. Souffrance… Et maintenant, délivrance, joie, santé ! C’est une affaire de gros sous, tout le monde le sait, l’industrie du tabac perd énormément d’argent depuis la révolution de la E cigarette et toutes les campagnes anti-tabac sont de la pure hypocrisie ! La preuve, quand la e-cigarette apporte une solution, autres que patchs et compagnie ( qui ne fonctionnent pas )elle est aussitôt diabolisée ! Normal ! La Vap n’est pas gérée par l’industrie du tabac et ne rapporte pas d’argent aux grands de ce monde, ce pauvre monde….pollution de la terre, des océans, de l’air que l’on respire chaque jour…. Messieurs les politiques les billets de banque, ça ne se mange pas !!!!
    Vive la Vap LIBRE !!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Vapolitique

"Il n'y a qu'en criant juste qu'on peut faire taire ceux qui chantent faux"

Le Vaporisateur Personnel

Chers élus, les vapoteurs sont de votre côté, ils sont vos alliés dans cette guerre, nous menons le même combat, le combat contre le tabac, ne l’oubliez pas !

%d blogueurs aiment cette page :