Mascarade de santé publique

Au Ministère de la Santé,

Peu importe que vous soyez homme ou femme. Peu importe votre caractère, peu importe vos opinions politiques. Qui que vous soyez, vous ne devez avoir que le concept de santé à l’esprit, appliquant des mesures salutaires pour l’ensemble de vos semblables.
Mais vous en avez décidé autrement.

La Loi santé que vous avez si bien portée dans chaque hémicycle vide des Parlements, parfois même à des moments opportuns de l’Histoire d’un pays qui venait de basculer, ne correspond malheureusement pas aux critères permettant d’assurer votre objectivité dans vos décisions.

A l’encontre de centaines d’avis de scientifiques autrement plus informés que vous-même sur le potentiel de la cigarette électronique en matière de réduction des risques du tabac, vous avez décrété que ce dispositif devait être classé au même rang que son ennemi mortifère. Au mépris de milliers, si ce n’est millions de témoignages d’utilisateurs pour bon nombre ex-fumeurs grâce à l’ecigarette, vous avez arbitrairement décidé de les condamner pour leur sevrage tabagique en les plaçant au même rang que les fumeurs. Piétinant ainsi la politique anti-tabac que vous prétendez défendre sans relâche, vous avez renvoyé les vapoteurs dans les espaces fumeurs, négligeant leur choix et leur liberté de ne plus approcher les produits du tabac.

Votre conception de la santé publique est contestable lorsqu’on sait qu’en 2015 la meilleure solution contre les ravages du tabac se trouve dans le domaine public, loin des laboratoires pharmaceutiques. Car oui, depuis plus d’une décennie, le vaporisateur personnel a échappé à cette industrie qui, selon vos normes, se doit de détenir le monopole du sevrage tabagique. C’est ainsi que la diabolisation de la cigarette électronique, savamment entretenue par tout un lobby actif pour ses substituts, a pu être mise en œuvre afin de détourner vos concitoyens d’une alternative au tabac infiniment moins dangereuse que tout produit fumé. De là à penser que vous avez pris part à cette volonté de nuire pour défendre d’autres industries, il n’y a qu’un pas que de nombreux vapoteurs ont déjà franchi.
Toujours est-il qu’une fois la Loi santé adoptée, l’ecigarette rejoint le buraliste, la vapeur devient de la fumée et cette fumée ne peut être que nocive, n’est-ce pas ?

Dans la lignée des décisions aussi très arbitraires prises par le Parlement européen pour cette fois enterrer la cigarette électronique, vous avez donc préparé le terrain qui permettra d’adapter un nouveau discours dans les mois à venir : « ce vaporisateur est tout aussi dangereux que le tabac ».
Car l’Europe nous somme d’appliquer sa directive sur les produits du tabac en 2016. Et même si cette directive n’incluait pas le paquet neutre que vous affectionnez tant, elle montre le chemin depuis 2013 d’une forme d’accord tacite passé avec l’industrie du tabac pour écarter aussi ce dispositif électronique qui commençait à influer sur ses ventes.
Il vous faudra donc très vite relancer cette course à la désinformation pour que les gens se détournent en masse de cette satanée cigarette électronique qui dérange tant de monde.

Dans un monde parfait, un ministère de la santé œuvre pour le bien-être de tous. Dans ce monde-ci, ce ministère sans majuscule n’œuvre que pour de sombres desseins.
Etre témoin de tant d’inconscience et de mépris est consternant. Et savoir que la liberté individuelle est ainsi bafouée sans raison ne peut laisser indifférent. Car pour interdire, il faut pouvoir démontrer la dangerosité d’un produit. Il est manifeste qu’aussi bien le ministère de la santé que l’Europe ou l’OMS sont dans l’incapacité d’appliquer un quelconque principe de précaution sur une cigarette électronique salvatrice pour des millions de personnes et jugée quasi-inoffensive par de nombreux scientifiques.

Cher ministère de la santé, vous avez trahi votre mission. Et nous savons déjà que ce n’est là que le début de votre entreprise de destruction d’un moyen de sevrage tabagique qui vous horripile tant il est efficace. Nous sommes déçus de votre acharnement incompréhensible (ou trop compréhensible) mais ne renonçons pas à nous battre pour que cette liberté de choix ne soit pas bafouée.
Les armes dont nous disposons sont d’abord un siècle dans lequel l’information est à portée de main, un siècle de communication simplifiée qui permet de contrer la diabolisation, un siècle de partage d’études scientifiques instantané qui permet de dénouer les mensonges. Ce même siècle permet de contrer la désinformation parfois organisée par des autorités de santé qui outrepassent leur fonction.
Nous avons également les associations de consommateurs, et dans ce cas, l’Aiduce, qui, en représentation de tous ces utilisateurs méprisés, vous demandera quelques explications sur vos intentions, votre prétendue conviction et votre inflexibilité.

Nous sommes des millions de vapoteurs en France, en Europe et dans le monde entier. Nous avons bien compris ce qui se trame sous des mesures très cyniques uniquement destinées à la cigarette électronique et non aux produits du tabac responsables d’une véritable hécatombe chaque année. Nous avons bien conscience que ce siècle, aussi évolué soit-il, ne privilégie pas l’être humain mais les intérêts financiers de quelques dizaines de groupes se partageant le monde. Nous agirons donc en tant que citoyens responsables et vous poursuivrons pour cette mise en péril que vous décrétez dans une mascarade de santé publique.

Capturep

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :