Un million de vapoteurs se mobilisent

Vous vous souvenez ? Il y a quelques semaines, quelques mois, quelques années…
Vous vous souvenez de ce jour où vous avez ouvert votre première cigarette électronique ? Vous vous souvenez de votre inquiétude ?
« C’est chouette », « Ah mais, comment ça marche ? », « J’aime bien la nouveauté », « Vais-je arrêter de fumer enfin ? »

Premières impressions d’un changement d’habitude… On ouvre, on découvre, on teste. Un atomiseur, une batterie, un liquide. Première vapeur.
On sourit. Tiens, ça fait de la fumée. Oups, non, c’est de la vapeur… « Attends, je réessaie ». Deuxième bouffée. « Tiens, c’est bizarre, ce goût, mais j’aime bien ! Allez, je me lance ! »

Première journée de vape. Les joies de la découverte.
« Comment fait-on pour remplir l’ato ? Comment fait-on pour recharger la batterie ? Combien de temps ça dure ? Et le liquide, où peut-on en trouver ? »
Occupé à la nouveauté, le paquet de cigarettes reste posé sur la table. Il n’appelle plus.

A la fin de cette première journée, on s’aperçoit que tout ce temps de découverte a déjà fait reculer la clope. Le temps passé à tester l’ecigarette est autant de temps passé à ne pas fumer.
« Intéressant », se dit-on. Le combat n’est pas gagné mais il y a déjà une avancée insensible. « Je n’ai pas touché de clopes pendant X minutes ou heures. C’était impossible… avant. »

Les jours suivants sont souvent une délivrance pour les uns lorsqu’ils stoppent le tabac; les autres remarquent un ralentissement notable de leur consommation. Et le dispositif intrigue…

Alors, la plupart des utilisateurs s’orientent rapidement sur le net pour cumuler les infos. Sur le matériel d’abord, sur les liquides ensuite, sur la santé enfin.
Car les premiers jours d’utilisation d’ecig font naître une peur irrationnelle. « Et si c’était pire que la clope ? »
Alors, on se jette d’un coup sur toutes les infos disponibles. On cherche à se rassurer tant qu’on peut tant il paraît improbable que ce produit ne soit pas aussi toxique que la clope. Mais non… il y a plein d’études… « propylène glycol, ouais bof, y en a partout. Glycérine, ma grand-mère s’en servait pour ses mains gercées ! Nicotine, bon ben, y en a plein les patchs  et puis, le corps est déjà habitué par la clope… et puis, sans nicotine, pas de sevrage… Arômes, ben y a déjà du caramel, de la vanille, de la noisette dans les clopes et puis, c’est bon… »

Le tour est vite fait et l’expérience fait que l’on sent très vite une différence majeure… on retrouve le goût au fil des jours… puis, on s’aperçoit qu’on respire plus facilement, qu’on perçoit les odeurs plus aisément… bref, on se délivre…

Vous vous souvenez de tout ça ? Pour vous et moi, c’était hier. Et combien de jours sans tabac à présent ? 1 mois, 6 mois, 1 ans, 2 ans, 5 ans ?… Un vrai miracle…

Aujourd’hui, 27 novembre 2015, l’Aiduce a écrit :
L’Aiduce prend acte aujourd’hui avec consternation, mais malheureusement sans grande surprise, du vote des députés sur les volets de la loi de santé relatifs à la cigarette électronique, à l’interdiction de sa publicité ou de son usage dans de nombreux lieux publics, et au blanc-seing donné au gouvernement pour transposer en droit français l’article 20 de la Directive européenne sur les Produits du Tabac.

J’ai lu… puis je me suis souvenue.

Je me suis souvenue que grâce à une batterie, un atomiseur, un liquide et un poil de curiosité, je n’ai pas fumé depuis plus de 4 ans. Je me suis souvenue que ma santé était sur le déclin et que la cigarette électronique a rétabli son équilibre. Je me suis souvenue de tous ces moments passés sur le forum-ecigarette pour partager les infos et les expériences, crier au monde qu’on peut se sevrer du tabac facilement. Je me suis souvenue de mon engagement, de ma volonté de faire savoir autour de moi, de renseigner, de partager, d’offrir cette chance aux autres pour qu’ils arrêtent de se détruire la santé. Je me suis souvenue de mes batailles contre les mensonges, la désinformation. Puis de l’Aiduce, jeune association mais surtout union d’âmes guerrières qui se sont embarquées dans une aventure si compliquée mais si passionnante…

Souvenez-vous de votre propre parcours. Souvenez-vous de vos premiers jours qui ressemblaient à une renaissance. Souvenez-vous de votre fierté de narguer un paquet de clopes. Souvenez-nous de ce jour inoubliable où vous avez respiré à plein poumon…
Soutenez l’Aiduce pour que des fumeurs aient la chance de vivre cette même expérience, regagner leur confiance et se délivrer enfin d’une addiction.

Un million de vapoteurs peuvent en témoigner. Ils s’unissent et adhèrent à l’Aiduce pour attaquer l’Etat en justice.

Aiduce Adhésionhttps://adherent.aiduce.org/

7a8ec0befbd0917b431b0ec4a06fed13

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Vapolitique

"Il n'y a qu'en criant juste qu'on peut faire taire ceux qui chantent faux"

Le Vaporisateur Personnel

Chers élus, les vapoteurs sont de votre côté, ils sont vos alliés dans cette guerre, nous menons le même combat, le combat contre le tabac, ne l’oubliez pas !

%d blogueurs aiment cette page :